Buzz Aldrin a un plan pour coloniser Mars d’ici 2040

Le deuxième homme à avoir marché sur la Lune travaille désormais sur “un plan directeur” pour la colonisation de Mars dans les 25 prochaines années. Buzz Aldrin fait équipe avec l’Institut de technologie de Floride pour déterminer comment rendre la planète habitable d’ici 2040, grâce aux efforts du nouvel Institut spatial Buzz Aldrin qui doit ouvrir ses portes plus tard cette année.

Même s’il admet que le calendrier est “ajustable “, Buzz Aldrin souhaite voir l’humanité sur Mars d’ici 2040, et plus précisément d’ici 2039 (date du 70e anniversaire de sa propre marche sur la Lune). À l’heure actuelle, la NASA s’efforce d’atteindre Mars au milieu des années 2030, et Aldrin espère que l’agence tiendra compte de certaines de ses idées.

Aldrin, aujourd’hui âgé de 85 ans, sera professeur de recherche en aéronautique et conseiller principal de l’Institut spatial Buzz Aldrin. La planète Mars le préoccupe depuis de nombreuses années : il a écrit un livre sur le sujet, acquis plusieurs brevets relatifs à l’exploration spatiale et conçu, en 1985, le vaisseau spatial Aldrin Mars Cycler, qui pourrait théoriquement transporter des personnes vers et depuis Mars. L’idée du Cycler a été affinée depuis, mais Aldrin dit qu’il réfléchit toujours à la manière de rendre la visite possible.

Cependant, il ne pense pas qu’il y aura des voyages de retour, du moins pas dans un premier temps. “Les pèlerins du Mayflower sont venus ici pour vivre et rester”, a déclaré l’ancien astronaute d’Apollo 11 au Guardian. “Ils n’ont pas attendu le voyage de retour à Plymouth Rock, et les gens qui construisent une population et une colonie [sur Mars] ne le feront pas non plus.” Ses plans initiaux prévoient l’utilisation des lunes de Mars, Phobos et Deimos, comme tremplins pour les astronautes se rendant sur la planète rouge.

Quant à Florida Tech, elle dit vouloir “soutenir le développement commercial et international des ressources lunaires” afin d’établir à terme une colonie sur Mars. Deux autres astronautes américains, Winston Scott et Sam Durrance, travaillent également dans cet institut.

“Florida Tech a longtemps été à l’avant-garde de l’exploration – depuis l’époque de notre fondation en 1958, servant de ‘cours du soir pour les missiliers’ lorsque l’Amérique a commencé la course à l’espace à Cap Canaveral”, a ajouté le président et PDG de Florida Tech, Anthony J Catanese, dans un communiqué de presse. “Le fait que le Dr Aldrin ait mis en place cette nouvelle initiative à Florida Tech est un véritable honneur. Nous nous réjouissons d’une collaboration fructueuse dans le cadre du développement de la nouvelle vision de l’humanité pour l’espace”

Les entreprises privées et les agences gouvernementales travaillent d’arrache-pied pour développer la technologie qui nous mènera sur Mars, mais il reste encore beaucoup de travail à faire avant que le voyage ne soit à la fois réalisable et sûr. Mais lorsque la percée se produira, Buzz Aldrin veut jouer un rôle.