Cette gigantesque centrale solaire marocaine apportera de l’énergie à un million de personnes

La plus grande centrale solaire thermique du monde sera inaugurée dans la ville marocaine de Ouarzazate le mois prochain. Elle devrait fournir de l’énergie renouvelable à un million d’habitants pendant 20 heures par jour.

Construite sur les vastes plaines désertiques du Sahara, la centrale bénéficiera d’un accès illimité à la lumière du soleil pendant la journée, et la chaleur qui en résultera sera utilisée pour faire fondre de grandes quantités de sel. Ce mécanisme permettra au système de conserver l’énergie thermique pour alimenter une turbine à vapeur la nuit, donnant ainsi aux habitants l’accès à une énergie renouvelable presque 24 heures sur 24.

“Que vous soyez ingénieur ou non, n’importe quel passant en est tout simplement abasourdi”, a déclaré Paddy Padmanathan, de la société saoudienne ACWA Power, responsable du projet solaire thermique, à Roger Harrabin de BBC News. “Vous avez 35 terrains de football d’énormes miroirs paraboliques pointés vers le ciel qui sont mobiles afin de suivre le soleil tout au long de la journée”

La nouvelle centrale fait partie du plan marocain visant à obtenir 42 % de son électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2020. Non seulement cette initiative témoigne de l’engagement du pays à contribuer à l’atténuation des effets du changement climatique, mais elle permettra également au Maroc de se libérer de sa dépendance à l’égard d’importants combustibles fossiles.

La BBC rapporte que le pays a été dépendant à 98 % des importations de combustibles fossiles et qu’il importe actuellement son électricité d’Espagne, mais le roi du Maroc Mohammed VI est désormais déterminé à mettre à profit l’énorme potentiel d’énergie solaire du Sahara, de vent côtier de l’océan Atlantique et d’énergie hydraulique des montagnes environnantes.

“Nous sommes convaincus que le changement climatique est une opportunité pour notre pays”, a déclaré à Harrabin Hakima el Haite, ministre de l’environnement.

L’équipe à l’origine de la centrale prévoit que non seulement elle donnera au Maroc la première chance réelle qu’il ait jamais eue de s’affranchir des importations d’électricité, mais qu’il verra bientôt les rôles s’inverser, l’Europe étant susceptible d’acheter de l’énergie renouvelable au Maroc dans les décennies à venir. Et tout cela sera facilité par la capacité de la centrale à stocker l’énergie thermique pour plus tard.

“Si le Maroc est capable de produire de l’électricité à 7, 8 cents par kilowatt – ce qui est très possible – il disposera de milliers de mégawatts excédentaires”, déclare Padmanathan d’ACWA Power. “Il est évident que ce pays devrait être en mesure d’exporter en Europe, et il le fera. Et il n’aura rien à faire du tout… [Tout] ce qu’il doit faire, c’est de rester assis là parce que l’Europe commencera à en avoir besoin.”

[l’envie du désert s’intensifie]

Maintenant, si seulement l’autre pays doté d’un potentiel illimité d’énergie solaire, éolienne et hydroélectrique (l’Australie, par exemple) se décidait à suivre cet exemple.