Des scientifiques ont découvert pourquoi vous êtes chroniquement en retard

Tout le monde peut être en retard une poignée de fois, bien sûr, mais être la personne qui a toujours cinq minutes de retard (au plus tôt), c’est un art.

Un art frustrant et peu commode. Ou, selon des scientifiques, un effet secondaire de vos traits de personnalité.

Alors, qu’est-ce qui fait que certaines personnes ratent constamment des trains, arrivent au mariage juste après que la mariée se soit montrée et énervent régulièrement leurs amis ? Et pourquoi est-ce si difficile à corriger pour nous ?

Les chercheurs tentent de démêler ce phénomène depuis des décennies et ont découvert quelques caractéristiques révélatrices, comme le rapporte Sumathi Reddy pour le Wall Street Journal.

“Il existe toutes sortes de mesures dissuasives et de punitions pour les retards, et le paradoxe est que nous sommes en retard même lorsque ces punitions et conséquences existent”, a déclaré à Reddy Justin Kruger, psychologue social à l’école de commerce de l’université de New York .

L’une des raisons les plus évidentes et les plus courantes pour lesquelles les gens sont souvent en retard est qu’ils ne parviennent tout simplement pas à évaluer avec précision le temps que prendra une tâche – ce que l’on appelle l’erreur de planification.

Des recherches ont montré que les gens sous-estiment en moyenne de 40 % le temps qu’il leur faudra pour accomplir une tâche.

Une autre caractéristique, qui pourrait très bien être liée à la première, est que les éternels retardataires sont plus susceptibles d’être multitâches. Une étude menée en 2003 par Jeff Conte, de l’université d’État de San Diego, aux États-Unis, a révélé que sur 181 opérateurs de métro de la ville de New York, ceux qui préféraient le multitâche – ou la polychronicité – étaient plus souvent en retard à leur travail.

Cela s’explique par le fait que le multitâche rend plus difficile la métacognition, c’est-à-dire la conscience de ce que l’on fait, comme le rapporte Drake Baer pour Business Insider.

En 2001, Conte a également découvert qu’il existe un type de personnalité plus susceptible d’être en retard. Alors que les personnes de type A, très tendues et axées sur la réussite, sont plus susceptibles d’être ponctuelles, les personnes de type B, plus décontractées, sont plus tardives.

En fait, les personnes de type A et de type B sentent le temps passer différemment, comme le rapporte Reddy. Au cours de trois études précédentes, Conte a constaté que, pour les personnes de type A, une minute s’écoulait en 58 secondes, alors que les personnes de type B avaient l’impression qu’une minute s’écoulait en 77 secondes.

“Donc, si vous avez un écart de 18 secondes… cette différence peut s’accumuler avec le temps”, a déclaré Conte à Reddy.

Bien sûr, le fait de savoir tout cela n’aide pas nécessairement à résoudre le problème – on estime que les États-Unis perdent 90 milliards de dollars chaque année à cause des retards des gens.

Mais les scientifiques commencent aussi à mettre au point des stratégies qui peuvent améliorer lentement notre ponctualité.

Pour les personnes qui sous-estiment constamment les tâches, le fait de décomposer une activité en étapes très détaillées peut les aider à estimer plus précisément le temps que prendra une tâche.

Une étude de 2012 a également révélé que le fait de demander aux gens de se représenter mentalement une tâche avant de l’accomplir peut les aider à être plus réalistes quant à sa durée, rapporte Reddy pour le Wall Street Journal.

Les retardataires doivent également réaliser qu’ils ne peuvent pas être à deux endroits à la fois, et essayer de planifier moins de choses, plus espacées.

En ce qui concerne votre type de personnalité, il n’y a malheureusement pas grand-chose que vous puissiez faire pour changer cela. Mais accepter que vous avez besoin de surcompenser peut vous aider.

L’acceptation, après tout, est le premier pas vers le changement.

Sources : The Wall Street Journal, Business Insider