L’Inde affirme que le coût de l’énergie solaire est désormais inférieur à celui du charbon

Pour quiconque a lu les gros titres sur les investissements dans la production d’énergie propre, il est clair que l’Inde a fortement soutenu l’énergie solaire. Ces derniers temps, le pays a dévoilé une série de projets solaires ambitieux, dont le premier aéroport au monde alimenté à 100 % par l’énergie solaire et ce qui est appelé à devenir la plus grande centrale solaire du monde.

L’une des conséquences de tous ces investissements continus dans les infrastructures est que le coût de l’énergie solaire en Inde devient de plus en plus abordable, au point que le ministre indien de l’énergie, Piyush Goyal, affirme aujourd’hui que l’énergie solaire est une option plus rentable que l’ancienne énergie fossile de base, le charbon.

“Je pense qu’une nouvelle centrale au charbon vous donnerait une énergie plus coûteuse qu’une centrale solaire”, a déclaré Goyal aux médias lors d’une conférence de presse en Inde lundi. “Bien sûr, il y a des défis à relever en matière d’énergie 24/7. Nous acceptons tout cela, mais nous avons été en mesure de proposer une vision à long terme basée sur l’énergie solaire et non sur des subventions.”

Cette vision fait partie d’un plan national visant à générer plus de 100 gigawatts d’énergie solaire d’ici 2022 – un objectif ambitieux qui est environ 20 fois supérieur au niveau actuel de l’énergie solaire en Inde.

Mais ce qui pourrait contribuer à sa réalisation, c’est la baisse du prix de l’énergie solaire. Cette année, les prix de l’énergie solaire dans le pays sont tombés à peu près à parité avec le charbon pour la toute première fois, atteignant 4,34 roupies (environ 6 cents US) par kilowattheure (kWh), alors que les tarifs du charbon se situent généralement entre 3 et 5 roupies/kWh (environ 5 à 8 cents US).

Et si le prix continue de baisser à un rythme similaire, il sera bientôt nettement inférieur à celui du charbon, certains affirmant que d’ici 2020, l’énergie solaire pourrait être jusqu’à 10 % moins chère que l’énergie du charbon.

Si cela se produit, ce serait un tournant majeur dans un pays où l’accès à l’électricité n’est toujours pas universel. En raison des incohérences du réseau électrique national, de nombreuses villes indiennes sont sujettes à des coupures de courant et à des baisses de tension, et jusqu’à un quart de la population – soit quelque 300 millions de personnes – n’a pas accès à l’électricité.

Une électricité moins chère, issue de l’expansion des centrales solaires dans tout le pays, pourrait contribuer à l’amélioration et à la fiabilité du réseau, tout en étant moins nocive pour les Indiens et l’environnement en général.

“Il y a des raisons de promouvoir l’énergie solaire au-delà de son faible prix – c’est une option beaucoup plus saine dans un pays qui abrite 13 des 20 villes les plus polluées du monde”, explique Huizhong Wu à CNN Money. “Les avantages environnementaux du solaire seront encore plus marqués si son essor se fait au détriment du charbon, qui représente actuellement 60 % de la production énergétique indienne. Le charbon indien a une teneur élevée en cendres, et il libère des toxines et des métaux dans l’air lorsqu’il est brûlé.”

Espérons que l’élan en faveur de l’énergie solaire se maintiendra en Inde et que la dépendance au charbon pourra être réduite dès que possible. C’est la seule voie possible.