Selon des chercheurs suédois, il s’agit du système d’électricité solaire le plus efficace au monde

Une entreprise technologique suédoise a installé un nouveau système de production d’électricité solaire dans le désert sud-africain du Kalahari, baigné de soleil. Elle affirme qu’il s’agit non seulement du système le plus efficace de ce type au monde, mais qu’il double l’efficacité des panneaux solaires standard.

Le système, qui comprend une paire d’énormes antennes miroir de 12 mètres, fonctionne avec un moteur Stirling – un type de moteur thermique régénératif à cycle fermé qui a été inventé en 1816, et qui utilise du gaz piégé au lieu de l’eau pour propulser les pistons internes et le volant d’inertie. Les paraboles sont lentement tournées tout au long de la journée pour capter le maximum de rayons solaires et les concentrer en un point précis, ce qui fait démarrer le moteur Stirling.

Adoptés par l’armée suédoise pour leurs sous-marins il y a près de trente ans, les moteurs Stirling ont depuis été présentés comme la solution idéale pour les systèmes d’énergie renouvelable, car ils peuvent fonctionner avec presque toutes les sources de chaleur, sont silencieux et ne prennent pas beaucoup de place. La société suédoise Ripasso Energy a obtenu une licence militaire pour cette technologie. Avec ses colossales antennes paraboliques, le système ne nécessite que 2 hectares pour produire un mégawatt d’énergie.

Les chercheurs de Ripasso ont testé le système au cours des quatre dernières années et espèrent qu’en le basant dans le désert, ils pourront se faire une idée précise de son potentiel d’efficacité. Et depuis cette semaine, ils affirment avoir établi un nouveau record mondial. Jeffrey Barbee rapporte pour The Guardian :

“C’est le seul système d’énergie solaire concentrée à petite échelle de ce type qui fonctionne dans le monde. Trente-quatre pour cent de l’énergie du soleil qui frappe les miroirs sont directement convertis en énergie électrique disponible sur le réseau, contre environ la moitié pour les panneaux solaires standard. Les panneaux photovoltaïques traditionnels sont capables de transformer environ 23 % de l’énergie solaire qui les frappe en électricité, mais celle-ci est réduite à environ 15 % avant d’être utilisable par le réseau.”

En novembre 2012, cette même technologie a établi un record d’efficacité de 32 %.

Le Guardian rapporte que des tests indépendants ont confirmé la capacité du système à générer 75 à 85 mégawattheures d’électricité par an, ce qui couvrirait les besoins en électricité de 24 foyers britanniques moyens, et permettrait d’économiser environ 81 tonnes de dioxyde de carbone rejetées dans l’atmosphère par la combustion du charbon.

Le défi consiste maintenant à démontrer le potentiel du système dans des environnements où la lumière du soleil n’est pas aussi abondante. C’est très bien qu’un système solaire fonctionne brillamment au milieu d’un désert, mais il doit pouvoir fonctionner dans un environnement urbain pour faire une réelle différence. Mais cette équipe n’est pas étrangère à l’établissement de records en matière de technologie solaire, alors espérons qu’elle y parviendra.

H/T : The Guardian