Virgin Galactic dévoile son nouvel avion spatial, VSS Unity

Lorsque l’avion commercial de Virgin Galactic, SpaceShipTwo, s’est écrasé sur Terre en novembre 2014, tuant son copilote Michael Alsbury, ce fut un jour sombre pour l’exploration spatiale et tous ces touristes de l’espace en herbe qui avaient acheté un billet pour voler aux limites de l’atmosphère terrestre. Mais Virgin Galactic ne baisse pas les bras : dans sa plus grande annonce depuis la tragédie, l’entreprise a dévoilé le VSS Unity, un vaisseau spatial qui, selon elle, ouvrira l’accès à l’espace à tous.

Le remplaçant de SpaceShipTwo est très similaire à son prédécesseur, avec une envergure de 12,8 mètres (42 pieds) et une longueur de 18,3 mètres (60 pieds). Cependant, des améliorations cruciales ont été apportées au système de verrouillage des plumes qui facilite la descente de l’appareil, comme le rapporte Ars Technica.

“Pendant la descente, le véhicule se met en drapeau, ce qui signifie que la queue et les ailes tournent pour offrir une plus grande surface et ralentir l’appareil”, explique l‘astronome Phil Plait sur le site Slate. “Cependant, l’un des pilotes [de SpaceShipTwo] a accidentellement déverrouillé le mécanisme de mise en drapeau prématurément ; le mécanisme s’est déployé en raison des charges aérodynamiques, ce qui a ensuite brisé le véhicule, tuant un pilote et blessant gravement l’autre.”

Grâce à de sérieuses modifications, l’accident survenu fin novembre 2014 ne sera plus un problème pour VSS Unity, affirment les responsables de l’entreprise.

Virgin Galactic a également annoncé qu’elle passait d’une phase de “construction” à une phase de “test” : le vol spatial commercial se rapproche de plus en plus de la réalité, bien qu’il n’y ait pas de date fixe pour le début des vols d’essai. Le vaisseau spatial peut emmener deux pilotes et six passagers jusqu’à la limite de l’atmosphère terrestre.

“Nous cherchons à ouvrir l’espace aux personnes de tous horizons, et l’étape d’aujourd’hui est un grand pas vers cet objectif”, a déclaré George T. Whitesides, PDG de Virgin Galactic. “L’espace extra-atmosphérique est la province de toute l’humanité, et nous pensons qu’il est grand temps que toute l’humanité ait une chance de l’explorer : pas seulement les pilotes mais aussi les peintres, pas seulement les ingénieurs mais aussi les explorateurs de tous les jours.”

VSS Unity a été baptisé par Stephen Hawking, qui prévoit d’être l’un des passagers à bord du vol inaugural du vaisseau spatial.

“Je suis depuis longtemps un partisan enthousiaste des vols spatiaux habités, et en particulier des efforts visant à rendre plus accessible cette énorme réalisation humaine”, a déclaré Hawking dans un message diffusé lors de l’événement de lancement. “Les premiers astronautes privés seront des pionniers. Les premiers vols sont coûteux. Mais avec le temps, j’espère que les vols spatiaux deviendront à la portée d’une bien plus grande partie de la population de la Terre.”

Avant le crash de SpaceShipTwo, 700 clients s’étaient déjà inscrits pour un voyage dans l’espace au prix d’un billet de 200 000 à 250 000 dollars. Si Virgin Galactic a confirmé que certaines de ces personnes avaient demandé un remboursement après la tragédie, elle a également déclaré que la plupart des clients ont gardé la foi, et que la liste d’attente est maintenant plus longue que jamais.

“Ensemble, nous pouvons rendre l’espace accessible d’une manière qui n’a été que rêvée jusqu’à présent, et ce faisant, nous pouvons apporter un changement positif à la vie sur Terre”, a déclaré le fondateur du groupe Virgin, Sir Richard Branson.

Nous ne voulons pas trop nous avancer, mais si VSS Unity fonctionne comme il le devrait, peut-être qu’un jour nous aurons besoin de quelques-uns de ces appareils.